Rechercher
  • EMP

Notre «petite» dépense impulsive

Il y a quelques semaines, mon copain et moi avons accueillit un nouveau membre à la famille: la Hasselblad 500CM. Mon intérêt pour l'argentique n'est pas un secret pour personne je crois, mais pour mon copain, ce n'était pas quelque chose qui l'intéressait. Il n'a pas envie de faire du 35mm, et même le 120 mm ne l'intéresse pas vraiment SAUF... en ce qui concerne la compagnie Hasselblad. Nous avons eu un coup de chance sur Kijiji et nous ne pouvions simplement pas passer à côté de cette occasion: parfaite condition, à une fraction du prix (sa valeur monétaire monte en flèche ces temps-ci dû à la mise en marché du capteur digital qui est compatible avec toutes les caméras de la série C).


La série C de Hasselblad a été produite à partir de 1957. La compagnie a décidé de créer un tout nouveau modèle pour remplacer les 1600F et 1000F qui, malheureusement, étaient connus pour avoir des problèmes d'obturateur. La seule chose que ces deux séries ont en commun est l'aspect physique de la caméra qui reste, à ce jour, une icone de la photographie. Pour contrer le problème d'obturateur, ils ont fait un partenariat avec la compagnie allemande Zeiss qui ont produit la plupart des objectifs compatibles avec les modèles de la série C de Hasselblad (l'obturateur étant intégré à chaque objectif). Ce sont des caméras modulaires, c'est à dire qu'elles fonctionnent un peu comme des blocs légo; tout est interchangeable et personnalisable allant du bloc dans lequel on installe le film jusqu'au viseur. Le modèle C a été produit jusqu'en 1970 et a ensuite été remplacé par le modèle CM (M voulant simplement dire modifié). Le modèle CM est la bonne vieille C qui a été améliorée et c'est d'ailleurs ce modèle qui, avec quelques altérations, a photographié les premiers pas de l'homme sur la lune.


Hasselblad est une compagnie reconnue depuis longtemps pour la précision des mécanismes internes de ses appareils, pour la robustesse de ses boîtiers et pour la grande diversité d'objectifs de haute qualité compatibles avec ses appareils.


J'ai bien hâte de voir quelles petites merveilles nous allons pouvoir créer avec ce beau bijou. Quelques films sont déjà envoyés pour être développés chez la compagnie Boréalis basée à Montréal et nous sommes impatients de voir le résultats de nos premières photos en format 120mm!


Eli


30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout