Rechercher
  • EMP

Ma vision du boudoir

Dernière mise à jour : 11 nov. 2019

Bien des gens pensent savoir ce qu'est le boudoir, sans vraiment le savoir. Le problème avec ce type de photographie c'est qu'il faut être capable de visualiser la ligne entre le boudoir et la pornographie. Je vais donc vous parler un peu de ma propre définition du boudoir. Il se peut que certains pensent que j'ai tort, que ma perception des choses est fausse, mais chacun ses opinions n'est-ce pas?


Donc, attaquons le vif du sujet. Par définition, le boudoir veut dire: ce que l'on ferait si on était seule dans une pièce. C'est donc l'expression photographique de la vulnérabilité cachée des gens, de la délicatesse du corps d'une femme ou d'un homme et de la sensibilité de l'être humain. Ce n'est pas simplement des photos de femmes toutes nues dans des positions qui frôlent le vulgaire, en fait, la nudité n'est vraiment pas obligatoire. Le but c'est que la personne soit confortable et en confiance.


Les raisons pour lesquelles j'apprécie ce type de photographie c'est parce que c'est un moyen pour les gens de se sentir bien dans leur peau. C'est en dévoilant son corps imparfait par la photo (que la personne décide de les garder pour elle ou de les partager avec des gens) qu'on peut être capable d'apprécier ce qu'on aime moins chez nous parce que la séance en tant que telle nous a mise en confiance et nous a fait sentir séduisant et beaux. C'est pour moi un moyen efficace de redonner confiance en soi aux gens. Ce n'est pas des paroles en l'air, des clients m'ont réellement dit que ça les avait aidé énormément par exemple, à refaire la paix avec leur corps suite à une ou plusieurs grossesses. C'est un excellent cadeau à se faire à soi-même, mais aussi à faire à son futur époux ou pour la saint-valentin.

Côté technique c'est un défi agréable à réaliser, parce qu'il est plus sur le plan psychologique. Il est facile de mettre quelqu'un à l'aise pour une simple session de portraits, mais il est plus compliqué de mettre une personne confortable en petite tenue devant une étrangère. Ça prend plus de patience et de délicatesse pour que la personne devienne complètement détendue, et c'est quelque chose de primordial parce que tant et aussi longtemps que le client est un peu mal à l'aise, ça parait dans les photos. Il faut vraiment prendre son temps et s'axer sur la communication et c'est très agréable de le faire. Il faut aussi étudier minutieusement les angles qui sont plus flatteurs pour les gens, les aider à prendre des poses qui aident à diminuer les aspects de leur corps qui leur déplaisent pour que le résultat final soit plus que satisfaisant pour les deux partis.


Cependant, ce qui me déplaît vraiment de la photo de boudoir c'est l'attitude de certains photographes envers ce type d'art. Être équipé d'une caméra, prendre une fille nue, la revêtir d'une cape de chaperon rouge et lui faire prendre une position très peu flatteuse et vulgaire et prendre une photo de la scène en la publiant avec comme titre de la publication «Andromède», je trouve ça inacceptable d'appeler cela du boudoir. Il n'y a aucune émotion, aucun but, j'en perd les mots tellement je trouve que c'est absurde d'appeler ça du boudoir. En publiant ce genre de choses, les photographes ont tous l'air d'être des «mononcles cochons» et c'est quelque chose dont je veux complètement me dissocier. Certaines personnes ne sont simplement pas capable de voir tout le côté associé au développement personnel que touche cette spécialité de la photographie.


Eli


13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout